Résultats annuels 2020 de Bureau Veritas

Bureau Veritas : un modèle économique résilient favorisant la génération d’un important flux de trésorerie et le désendettement ; rétablissement du dividende.

Bureau Veritas a publié les résultats annuels de 2020.

Nous sommes fiers des efforts continus de nos 75 000 collaborateurs et de leur engagement exemplaire envers nos clients, notamment en soutenant la reprise de leurs activités dans le monde entier avec le protocole #RestartyourBusinesswithBV.

CHIFFRES CLÉS 2020 

  • Chiffre d’affaires (CA) de 4 601 millions d’euros en 2020, en baisse de 6,0 % sur une base organique, dont -2,0 % au quatrième trimestre 2020
  • Résultat opérationnel de 407 millions d’euros 
  • Résultat opérationnel ajusté de 615 millions d’euros, avec une marge opérationnelle ajustée de 13,4 % ; la marge s’est significativement redressée au second semestre pour atteindre 16,6 % grâce aux mesures de réduction des coûts 
  • Résultat net part du Groupe de 125 millions d’euros
  • Résultat net ajusté de 285 millions d’euros (0,64 euro par action)
  • Flux de trésorerie disponible de 634 millions d’euros (13,8 % du CA du Groupe), du fait d’une politique d’investissement rigoureuse (1,9 % du CA du Groupe) et d’une réduction importante du besoin en fonds de roulement (6,1 % du CA du Groupe, en baisse de 270 points de base par rapport à l’exercice précédent) bénéficiant des initiatives du programme Move For Cash
  • Ratio dette nette ajustée / EBITDA en repli à 1,8x au 31 décembre 2020 par rapport à 1,9x lors de l’exercice précédent
  • Dividende proposé de 0,36 euro par action, payable en numéraire

PERSPECTIVES 2021

Le Groupe bénéficie d’un positionnement unique compte tenu de la diversité et de la résilience de son portefeuille, ainsi que de ses nombreuses opportunités de croissance. Compte tenu des incertitudes qui règnent actuellement autour de la pandémie de Covid-19 et en présumant l’absence de mesures de confinement strict dans ses principaux pays d’activité, Bureau Veritas prévoit pour 2021 :

  • d’atteindre une solide croissance organique de son chiffre d’affaires ;
  • d’améliorer sa marge opérationnelle ajustée ;
  • de générer des flux de trésorerie maintenus à un niveau élevé.